Restez connecté avec nous

Actualité

Vers un troisième confinement inévitable face aux nouveaux variants

En se basant sur les statistiques, des experts sont déjà convaincus que seul le confinement marchera pour contrer les nouveaux variants du Covid.

Publié il y a

le

La situation pourrait devenir tendue dans les hôpitaux

Le vaccin est maintenant disponible pour les personnes fragiles et nombreux sont celles et ceux à en avoir déjà profité dans les EHPAD. Nous en comptons quasiment 1 million ce samedi 23 janvier avec une moyenne de 100 000 personnes vaccinées par jour. Cependant, plusieurs signes inquiètent les épidémiologistes et les responsables politiques. Certains d’entre eux appellent déjà à se reconfiner comme en Mars. D’autres au contraire demandent la fin des mesures sanitaires qu’ils jugent restrictives…

Les mutations du covid sont plus contagieuses

Olivier Véran, le ministre de la santé n’avait pas exclu il y a quelques jours un reconfinement. Ce qui l’inquiète, c’est ce nouveau variant britannique qui est beaucoup plus mortel et contagieux selon Boris Johnson. Mais avant de reconfiner l’ensemble de la population, les autorités sanitaires veulent voir si le couvre-feu à 18h a permis de limiter le nombre de contaminations. Pour cela, il faudra attendre encore quelques semaines pour savoir si il a été réellement utile. En attendant, les autorités sanitaires sont dans le flou.

Pourquoi la France va être reconfinée ?

Ce virus continu de toucher l’ensemble du territoire français et européen. De plus, sa nouvelle mutation britannique a un taux de contamination bien plus élevé. Elle est 70% plus contagieuse. Il serait aussi beaucoup plus létal selon le premier ministre anglais. Devant ces données, la Haute autorité de santé tire la sonnette d’alarme. Jean-Daniel Lelièvre des hôpitaux de Paris a déclaré sur France Inter qu’un troisième confinement était inévitable et qu’une décision serait prise rapidement si les chiffres n’étaient pas bons.

Les chiffres du samedi 23 janvier 2021

A ce jour, il y a 2900 patients en réanimation, plus de 20 000 nouveaux positifs au covid19 et 323 morts. Ces chiffres ne font qu’augmenter depuis la fin du mois de novembre.

Bien que la situation reste préoccupante, Jean Castex et le gouvernement veulent à tout prix éviter un troisième confinement. Mais le premier ministre prévient qu’en cas de « dégradation épidémique forte », il n’y aura pas le choix.