Restez connecté avec nous

Santé

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Les personnes souffrant d’intolérance au lactose sont incapables de digérer complètement le sucre (lactose) contenu dans le lait. Par conséquent, elles souffrent de diarrhée, de gaz et de ballonnements après avoir mangé ou bu des produits laitiers. Cette affection, également appelée malabsorption du lactose, est généralement sans danger, mais ses symptômes peuvent être très compliqués à supporter. Parfois, cette intolérance peut indiquer des maladies dont vous ignorez l’existence…

Publié il y a

le

Unsplash.com / @thehumbleco

Vous vous souvenez sans doute de cette petite phrase du lobby du lait : « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». A vrai dire, ce n’est pas vraiment le cas. En cause, le lactose, un sucre que nous retrouvons dans les produits laitiers tels que le lait ou certains fromages.

Si vous avez déjà ressenti un grondement dans l’estomac peu après en avoir mangé, c’est que vous êtes sans doute intolérant.

Pour commencer, sachez que le lactose est un type de sucre présent dans les produits laitiers. Certaines personnes sont incapables de le digérer correctement, ce qui entraîne des symptômes digestifs désagréables.

Dans ce nouvel article, nous passons en revue ce qu’est l’intolérance au lactose, ainsi que la manière dont elle est diagnostiquée et traitée.

Symptômes de l’intolérance au lactose

Il y en a beaucoup, mais il est important de retenir qu’en règle générale, ils apparaissent seulement quelques heures après la consommation d’aliments ou de boissons contenant du lactose. C’est donc assez rapide…

Ils peuvent inclure :

– Des flatulences + gaz
Une diarrhée
– Un ventre gonflé
– Des crampes et des douleurs d’estomac
– Des gargouillements
– Une sensation de malaise
Une transpiration excessive

Nous sommes tous différents et nous n’avons pas les mêmes systèmes digestifs, mais il est bon à signaler que généralement, les symptômes sont plus forts quand vous avez consommé énormément de lactose.

Il faut savoir également que certaines personnes peuvent boire un petit verre de lait sans déclencher de symptômes, tandis que d’autres ne peuvent même pas mettre de lait dans leur thé ou leur café sans être malade.

Tout ça pour vous dire qu’il n’y a pas de règle unique.

D’ailleurs, certaines personnes ressentent également un besoin urgent d’aller aux toilettes, des vomissements, des douleurs au bas-ventre et de la constipation.

Si les symptômes présents plus haut sont persistants, il faudra prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste ! En effet, cela peut cacher des maladies comme par exemple des maladies chroniques de l’intestin (RCH et Crohn). Il est donc important de bien penser à consulter si vos symptômes ne disparaissent pas ou qu’ils sont trop violents.

Comment l’intolérance au lactose est-elle diagnostiquée ?

Votre prestataire de soins vous parlera de votre état de santé antérieur et de vos antécédents familiaux. Il vous fera passer un examen physique.
Il peut vous demander de ne pas consommer de lait ou de produits laitiers pendant une courte période pour voir si vos symptômes s’atténuent.

Certains tests peuvent aider votre médecin à vérifier l’intolérance au lactose.

Il peut s’agir d’un :

1. Test de tolérance au lactose

Ce test vérifie comment votre système digestif absorbe le lactose. On vous demandera de ne rien manger ni boire pendant environ 8 heures avant le test. Cela signifie souvent ne pas manger après minuit. Pour le test, vous boirez un liquide qui contient du lactose. Des échantillons de sang seront prélevés sur une période de 2 heures. Ils permettront de vérifier votre taux de sucre dans le sang (glycémie).

Si votre taux de sucre dans le sang n’augmente pas, il se peut que vous soyez intolérant au lactose.

2. Test respiratoire à l’hydrogène

Vous allez boire un liquide contenant beaucoup de lactose. Votre haleine sera contrôlée à plusieurs reprises. Un taux élevé d’hydrogène dans votre haleine peut signifier que vous êtes intolérant au lactose.

3. Test d’acidité des selles

Ce test est utilisé pour les nourrissons et les jeunes enfants. Il permet de vérifier la quantité d’acide présente dans les selles. Si une personne ne digère pas le lactose, ses selles contiendront de l’acide lactique, du glucose et d’autres acides gras.

Peut-on développer une intolérance au lactose avec le temps ?

Le lactose est présent dans le lait maternel, et presque tout le monde naît avec la capacité de le digérer. Cependant, on peut développer une intolérance au lactose à tout âge, même à l’âge adulte.

Il existe plusieurs types d’intolérance au lactose, et ils peuvent être causés par différents facteurs. Mais elles sont souvent caractérisées par une déficience de l’enzyme lactase.

La lactase est une enzyme très importante qui a la possibilité de transformer le sucre composé en sucres simples

Comment traite-t-on l’intolérance au lactose ?

Il n’existe pas de traitement qui puisse aider votre organisme à produire davantage de lactase. Mais vous pouvez gérer vos symptômes en modifiant votre régime alimentaire.

Dans le passé, on disait aux personnes souffrant d’intolérance au lactose d’éviter les produits laitiers. Aujourd’hui, les experts de la santé suggèrent d’essayer différents produits laitiers et de voir lesquels provoquent le moins de symptômes. Vous pourrez ainsi continuer à consommer suffisamment de calcium et d’autres nutriments importants.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.