Connect with us

Actualité

Fin du port du masque en extérieur le 30 juin « si tout va bien »

Bientôt de l’histoire ancienne ? Sur RTL, Jerome Salomon nous a appris une bonne nouvelle. Il est possible que nous passions un été sans masque à l’extérieur…

Publié il y a

le

Masque non obligatoire en extérieur le 30 juin
Du tourisme sans masque pour cet été 2021

Jerome Salomon, le directeur général de la santé vient de s’exprimer ce matin au micro des journalistes de RTL. L’homme a déclaré que le masque ne serait pu obligatoire en extérieur à la fin du mois de juin. Cependant, il précise qu’à l’intérieur, nous aurons toujours l’obligation de le porter.

Les vacances scolaires arrivent à grand pas et vous êtes nombreux à vous poser des questions sur le port du masque quand vous allez rejoindre votre lieu de villégiature. Bonne nouvelle pour vous, Jerome Salomon s’est dit favorable à lever son obligation lorsque vous êtes dehors. De plus, toujours d’après lui, d’autres contraintes devraient être levées le 30 juin. Il n’a malheureusement pas précisé lesquels.

« Si tout se passe bien, on lèvera encore un certain nombre de contraintes le 30 juin, si les conditions le permettent », a-t-il précisé à la radio.

Du côté du ministère d’Olivier Veran, on précise que ces décisions d’allégement ne seront prises que si la situation sanitaire le permet. « Il faut toujours faire attention, bien se laver les mains et respecter les gestes barrières ».

Vraisemblablement, le port du masque en extérieur devrait donc devenir non-obligatoire pendant les mois de juillet et août. Une déclaration qui fait du bien à Emma, jeune lycéenne qui ne cache pas sa joie :

« J’avais peur de passer mes vacances masquées comme l’année dernière. Je suis aux anges. On va enfin pouvoir revoir le sourire des gens. J’espère que c’est derrière nous et que le masque en extérieur, c’est VRAIMENT terminé » nous dit-elle en souriant.

Forte baisse des hospitalisations et contaminations

Si le directeur général de la santé tient ses propos, c’est car les chiffres sont plutôt bons. Le nombre de personnes hospitalisées est en chute libre. Santé Publique France a publié par ailleurs des statistiques intéressantes. Nous apprenons notamment qu’il y a moins de 3000 cas de contamination toutes les 24 heures.

Si la baisse se poursuit, il y a fort à parier de voir des restrictions sanitaires disparaître d’autant plus que nous sommes de plus en plus nombreux à nous faire vacciner. Il faut tout de même rester prudent car l’été dernier, il y avait eu une accalmie avant une seconde vague