Restez connecté avec nous

Finance

Taux d’usure : Près de la moitié des crédits immobiliers sont refusés

Que vous ayez un revenu confortable ou non, il est désormais compliqué d’emprunter à cause du taux d’usure. C’est dramatique pour 2 raisons. Premièrement, des candidats solvables ne peuvent pas accéder à la propriété. Deuxièmement, si la situation perdure, c’est tout le système immobilier qui pourrait être menacé.

Publié il y a

le

Etre propriétaire de sa maison ou de son appartement en 2022, ce n’est plus si simple. Cela peut même devenir un véritable parcours du combattant. Il est bien loin le temps où même quelqu’un au SMIC pouvait prétendre à un crédit.

En effet, en ce moment même, 45% des prêts immobiliers sont refusés chez les 30-55 ans. Ce chiffre nous vient de l’AFIB, une association qui regroupe les principaux acteurs de l’intermédiation en crédit et d’assurance.

Les chiffres sont alarmants. Depuis le mois de janvier, pas loin d’un français sur deux se fait refuser son prêt. La raison ? Le taux d’usure. C’est une situation très déplaisante pour celles et ceux qui veulent emprunter d’autant plus qu’elle concerne même ceux qui ont un revenu confortable. C’est du jamais vu…

Pour rappel, le taux d’usure, c’est l’indicateur de référence pour vérifier si un crédit doit être accordé ou non.

Ce taux est calculé par la Banque de France et est mis à jour seulement 2 fois par an en juillet, puis en janvier. Il prend en compte le coût du crédit (intérêts et frais), le taux interbancaire (taux des banques entre elles) et une somme à titre de compensation pour le risque de non remboursement.

Concrètement, si vous êtes au dessus du taux, votre dossier saute et vous ne pouvez pas prétendre à un crédit immobilier. Pour bien comprendre ce que c’est, je vous invite à regarder la vidéo disponible ci-dessous. Nous passerons ensuite aux solutions et astuces pour essayer de faire passer malgré tout son dossier auprès d’une banque ou d’un courtier.

Une hausse insuffisante du taux d’usure

Ce taux est normalement là pour protéger le consommateur, celui qui veut emprunter auprès d’un organisme financier. Malheureusement, aujourd’hui, c’est à cause de lui que les acheteurs potentiels ne peuvent pas aller au bout de leurs démarches.

Depuis le 1er juillet 2022, il est à 2.57% et c’est un souci majeur. C’est ce que nous explique Jérome Cusanno, courtier d’assurances à Grenoble :

« Le problème c’est que ce taux ne monte pas assez vite par rapport à la hausse des taux des banques et assurances ».

Faut-il attendre avant de demander un crédit immobilier ?

Pour Jérôme Cusanno, la réponse est claire. Il faut attendre. A ce jour, il est possible d’emprunter à 2%, ce qui est déjà beaucoup trop haut. Cela change considérablement des cinq années précédentes.

La situation ne va pas s’améliorer. En effet, les taux remontent trop rapidement et l’inflation que nous subissons actuellement ne risque pas de changer la donne dans les mois qui viennent.

Les solutions pour obtenir malgré tout son prêt

Autant vous le dire tout de suite, il n’y en a pas 36 000.

– Déjà, si vous prévoyez d’acheter en couple, vous pouvez faire en sorte de ne vous couvrir qu’à 50 % et donc de faire baisser le coût de votre assurance de prêt. N’hésitez donc pas à en faire la demande…

– Vous pouvez également mettre un peu plus d’apport personnel que ce que vous comptiez mettre au départ. C’est la meilleure solution qui s’offre actuellement à vous puisque cela vous permettra de diminuer le capital à emprunter.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *