Restez connecté avec nous

Santé

Magnétiseurs, naturopathes : Doctolib ferme ses portes aux « médecines alternatives »

Suite à une polémique, la société spécialisée dans la prise de rendez-vous médicaux Doctolib, leader du marché en France, a décidé de clarifier son offre. Il n’y aura plus aucun praticien qui propose des médecines alternatives sur sa plateforme…

Publié il y a

le

Une décision qui était très attendue par de nombreux professionnels et dont se réjouit l’actuel ministre de la santé François Braun.

« Grâce à la décision de Doctolib, l’information sanitaire française deviendra plus claire, plus compréhensible et plus accessible. Dans mon action, la transparence est au cœur de ce que je fais, et c’est un engagement que nous avons tous les uns envers les autres. »

Doctolib.fr n’accepte plus que les professionnels de santé

Au début de l’été, un scandale a éclaté lorsque des internautes ont signalé sur Twitter que des naturopathes faisaient la promotion de médecines alternatives sur la plateforme Doctolib.

Le principal problème était que lorsqu’on tapait une requête dans la barre de recherche comme « Cancer », on pouvait se retrouver sur des fiches appartenant à des naturopathes ou des sophrologues.

Pour éteindre le feu, la première plateforme française de prise de RDV médicaux en France a décidé faire un « ménage de printemps » en avance…

En effet, selon les informations de la radio France Inter, la start-up « made in France » va faire le ménage dans les 6 prochains mois et radier plus de 5 700 praticiens sans certification officielle.

Sont concernés les sophrologues, naturopathes, hypnothérapeutes ou autres magnétiseurs.

Au total, c’est 5 700 praticiens qui vont été radiés

Ni le site web de Doctolib ni son application ne contiendront de listes de professionnels autres que ceux qui ont été agréés par les autorités sanitaires compétentes.

Il a été rapporté que plus de 5 700 praticiens des professions du bien-être ont reçu un mail les avertissant de la décision irrévocable de la plateforme.

« C’est une décision courageuse et éthique », a déclaré à la presse le Dr Jonathan Favre, médecin généraliste et membre du comité médical de Doctolib.

Il précise également : « Nous allons renforcer notre travail de développement de services pour les professionnels de santé et leurs patients en nous recentrant sur les missions essentielles de Doctolib. »

La question est maintenant de savoir où vont aller les praticiens non reconnus par l’Etat.

Sur le site Internet Maiia.com par exemple, il est toujours possible de prendre un RDV avec un naturopathe. Pourtant, la page d’accueil annonce très clairement : « RDV & Téléconsultation avec vos professionnels de santé ».

Ce ne sont pas des professionnels de santé…

Le site est par ailleurs plutôt bien classé sur Google.

Quand nous tapons « RDV médical site » sur le moteur de recherche, c’est le premier site sur lequel nous tombons…

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.