Restez connecté avec nous

Actualité

Del Arte, le Netflix de la Pizza pour 35 euros par mois

Del Arte propose dès maintenant ses repas italiens en France d’une manière totalement innovante. La société se réinvite et propose maintenant une formule à 25 euros par mois. En prenant l’abonnement, vous pouvez manger dans leur restaurant tous les jours. On vous dit tout sur Megazine…

Publié il y a

le

Les restaurants Del Arte (groupe Le Duff) lancent un système d’abonnement à 35 euros par mois pour fidéliser leur clientèle. Une idée plutôt géniale puisque pour ce prix là, vous pouvez y manger tous les jours de la semaine.

En effet, les clients qui auront fait le choix de cet abonnement pourront, moyennant ce tarif, déjeuner ou dîner une fois par jour dans les restaurants du groupe.

Chaque jour, un repas pour une trentaine d’euros

Puisqu’il faut s’engager pour 6 mois et manger sur place, cet abonnement « à la Netflix » est assorti de conditions. Oui, ça aurait été trop beau sinon…

Avec l’abonnement à 35 euros, vous pourrez choisir chaque jour un plat de pâtes (2 choix) ou une pizza (5 choix possibles).

A noter que cette offre n’est pas disponible dans l’ensemble des restaurants du groupe. Elle est accessible qu’à une douzaine de ses restaurants,

Notez également que le dessert, café et autres boissons ne font pas partis de l’abonnement. Il faudra par conséquent rajouter un petit quelque chose si vous voulez vous désaltérer.

À l’heure du déjeuner, il est clair que Del Arte cible les télétravailleurs, les employés, ainsi que les étudiants.

Les propriétaires de ce groupe misent sûrement sur les extras (desserts, boissons…) à ce prix.

Dans quel restaurant Del Arte est-il possible d’avoir cet abonnement ?

Ils sont 13 établissements à participer à cette opération sur plus de 200.

Pour en profiter, il faudra aller à :

Boulogne-Billancourt, Colmar, Flins, Gennevilliers, Ivry, Lyon, Metz, Rennes, Rouen ou Toulouse.

Nous ne savons pas encore si d’autres restaurants du groupe proposeront ça. Mais il faut supposer que si cela fonctionne, d’autres suivent le mouvement…

Le secteur de la restauration chamboulé par la crise

Le directeur général de Del Art, Philippe Jean, pense que cette opportunité va séduire de très nombreuses personnes : « Je travaille sur ce service depuis près d’un an et je suis très confiant quant à son succès. »

Il ajoute : « La fréquentation de nos différents restaurants en France a chuté depuis la crise sanitaire, et nous devons trouver de nouveaux moyens d’attirer les gens à venir dans notre enseigne ».

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.