Restez connecté avec nous

Actualité

Fatburger : Les hamburgers à 2050 calories débarquent en France

Après l’arrivée de Burger King en France, une autre chaîne américaine a décidé de traverser l’Atlantique pour nous rejoindre. FastBurger arrive chez nous avec des plats ultra-caloriques…

Publié il y a

le

Une nouvelle chaîne de fast-food américaine débarque en France. Il s’agit de « Fatburger », un restaurant rapide comme McDonald’s et Burger King qui propose des sandwichs à plus de 2000 calories. Oui ! Vous avez bien lu. C’est l’une des choses qui a fait le succès de cette marque de l’autre côte de l’Atlantique.

Cette marque qui s’est fait connaître pour servir des plats super caloriques compte bien s’imposer à l’international après avoir séduit des millions d’américains. Pour cela, elle a décidé d’ouvrir deux restaurants à Paris.

Andy Wiederhorn, l’actuel PDG de l’entreprise a déclaré à la presse : « Nous voulons être présent partout et faire découvrir une nouvelle expérience à nos futurs clients internationaux. Il était indispensable pour nous de s’installer dans la capitale française ».

Il n’est donc qu’une question de temps avant de pouvoir goûter le « Triple KingBurger », l’un des sandwichs phares de la marque. Il s’agit d’un burger composé de plusieurs steaks, cheddars, tomates, salades et oignons. Le tout pour un total de 2050 calories. Un chiffre extravagant et inquiétant qui devrait inquiéter les forces publiques. Dans le monde, l’obésité est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé comme la cinquième cause de mortalité par l’OMS.

Origine de la marque Fatburger

Lovie Yancey, né à Bastrop, Texas, est la créatrice afro-américaine de la chaîne de restaurants Fatburger. Elle était à l’origine propriétaire d’un petit restaurant à Tucson. En 1947, elle a fondé Fatburger sous son nom d’origine, M. Fatburger. Morte d’une pneumonie en 2008, la cheffe d’entreprise a réussi l’exploit de s’imposer dans un milieu ultra-concurrentiel grâce à des sandwichs personnalisables. Quand on lui posait la question sur ses concurrents, la femme d’affaire répondait : « Je ne m’inquiète pas de McDonald’s, Burger King ou Wendy’s. Ils sont peut-être plus populaires que nous, mais un bon hamburger se vend tout seul, et je ne pense pas que personne ne fasse un aussi bon hamburger que nous ». Morte d’une pneumonie en 2008, la société qu’elle a crée appartient aujourd’hui à un groupe d’investissement.

Difficile de savoir si cette marque de burgers rencontrera le même succès en France qu’aux Etats-Unis, car les français sont de plus en plus préoccupés par ce qu’ils mangent. Ils pourraient donc bouder l’arrivée de ce service. Le futur nous le dira…

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.