Restez connecté avec nous

Actualité

Le rédacteur en chef Geoffroy Lejeune pourrait quitter Valeurs Actuelles

Directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, Geoffroy Lejeune semble être sur le point d’être licencié. Selon La Lettre A du jeudi 20 octobre, Jean-Michel Salvator le remplacera très prochainement.

Publié il y a

le

L’annonce a été confirmée par le journal Le Monde le samedi 22 octobre. Selon Francis Morel, directeur de la holding Valmonde, le groupe propriétaire de l’hebdomadaire, « des discussions entre l’actionnaire et Geoffroy Lejeune ont eu lieu », a-t-il confirmé.

Geoffroy Lejeune risque d’être écarté du comité de rédaction de Valeurs actuelles suite à une ligne trop à droite et plusieurs condamnations…

Iskandar Safa, homme d’affaires franco-libanais qui a investi massivement dans ce média serait gêné par les positions militantes de l’hebdomadaire. Il estime que VA devrait être un média de droite et non d’extrême droite. Par conséquent, il aimerait parachuter Jean-Michel Salvator à sa place. Ce dernier a été Directeur des Rédactions pour Le Parisien – Aujourd’hui en France.

Mais Geoffroy Lejeune ne compte pas être remplacé. Sur le réseau social du petit oiseau bleu, il invite son public à s’abonner à son journal pour espérer garder son poste.

De moins en moins de partenaires publicitaires pour Valeurs Actuelles

Si VA ne rapporte pas grand chose, c’est car sa ligne éditoriale est attaquée par Sleeping Giants.

Ce mouvement, originaire des Etats-Unis, milite depuis de nombreuses années maintenant contre le financement des discours de haine.

Pour y arriver, le collectif essaye de taper directement aux portes feuilles.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une technique très efficace…

Pour cela, sur le réseau social Twitter, Sleeping Giants alerte les annonceurs qui travaillent avec des « médias d’extrême droite ».

Voir le tweet disponible ci-dessous pour bien comprendre !

La technique de ce mouvement marche plutôt bien puisque de nombreuses marques décident de boycotter complètement les médias visés.

Dans l’image disponible ci-dessous, vous pouvez voir une société qui, suite à un tweet de Sleeping Giants, a pris la décision de bannir ses pubs de Valeurs Actuelles.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.