Connect with us

Actualité

Il y en a marre des médecins qui squattent les plateaux TV

Voilà ! Nous y sommes. Après avoir supporté les médecins pendant plus de 6 mois, je viens tout juste de craquer. Je ne les supporte tellement plus que je veux qu’ils disparaissent à jamais de la télévision…

Publié il y a

le

N’ont-ils pas mieux à faire ? J’en ai ras-le-bol de voir le druide marseillais et les autres prédicateurs expliquaient aux français comment se comporter quand j’allume ma télévision. Je pense que je ne suis pas le seul…

L’égo démesuré des médecins à la TV

La crise du Coronavirus a mis en lumière des médecins que nous ne connaissions pas auparavant. Ils ont tous la particularité de beaucoup aimer parler sur les plateaux TV. Pas un jour ne passe sans que l’un d’entre eux viennent nous donner la bonne parole et nous expliquent que nous devons les écouter bien sagement. Certains d’entre eux demandent de soigner avec des médocs qui se terminent en -ine, d’autres nous expliquent qu’il faut arrêter que nous parlions dans le métro. Bordel ! Mais laissez-nous vivre ! Je n’en peux plus…

Ces médecins ont tous un point commun, même si ils ont des divergences. Ils sont égocentriques et profitent de la crise que nous traversons pour devenir populaires auprès de la plèbe. Il y en a qui vendent des livres (Coucou Michel !), d’autres qui souhaitent sans doute devenir ministre de la santé et faire gagner la droite pendant les prochaines élections (Coucou Juvin !).

Trop de pseudo-experts qui participent à des débats médiocres

Sur Twitter, il y a le même phénomène. Une bonne partie des médecins inscrits sur ce réseau social juge utile de prêcher pour leur paroisse, tout en n’hésitant pas un seul instant à rabaisser ceux qui ne sont pas d’accords avec eux. Oui ! Nous avons découvert pendant cette crise que les docteurs se battent entre eux. On aurait pu imaginer qu’après avoir fait une dizaine années d’études après le bac, ils savaient se tenir, mais pas du tout. Lors d’émissions sur Cnews ou encore BFMTV, on a l’impression d’assister à des épisodes des anges de la téléréalité. Ils crient, ils ne se respectent pas, se coupent la parole, se contredisent. Putain ! Mais même au bar PMU en bas de chez moi, les clients ont plus de retenus. Imaginez un seul instant des pompiers débattre pendant des heures alors qu’un incendie est en train de brûler vif des gens à l’intérieur de chez eux ! Vous trouveriez ça très con non ? C’est à ça que nous assistons depuis le mois de mars. Des débats incessants et inutiles qui nous rendent malades. Aujourd’hui, j’ai l’impression de me retrouver des années en arrière, à une époque lointaine où les charlatans passaient de ville en ville pour offrir des remèdes miraculeux.

Les médecins en partie responsables de la détresse psychologique des français

Si le moral des français n’est pas bon et que certains d’entre nous craquent psychologiquement, ce n’est pas uniquement à cause de cette pandémie. C’est aussi à cause de ces professionnels de santé qui font le trottoir afin d’exister. Ils vendraient pères et mères pour obtenir une place sur un plateau TV. J’exagère un peu, mais je ne suis pas loin de la réalité. Ce n’est pas le serment d’Hippocrate, mais le serment Hanouna qu’ils ont signé avant d’exercer. Tout ça pour faire gagner de l’audimat à des chaînes d’informations qui en veulent toujours plus. Nous, simples téléspectateurs, nous les voyons se quereller, se ridiculiser et parfois même nous mépriser. Didier Raoult, Michel Cymes, Philippe Juvin et ceux que j’oublie : « LAISSEZ-NOUS TRANQUILLES ! »