Connect with us

Actualité

Il y a peu de chance qu’Alain Cocq puisse diffuser en direct son agonie sur Facebook

Il veut mettre fin à ses jours en direct sur Facebook, mais selon les conditions du réseau social, il ne devrait pas avoir la possibilité de le faire…

Publié

le

Souffrant d’une terrible maladie depuis des années, Alain Cocq veut se laisser mourir en refusant de boire et de manger.

Cela fait 34 années que cet homme d’une cinquantaine d’années combat une maladie qui le fait souffrir énormément et lui provoque des douleurs atroces. Même la morphine peine à le soulager…

Avant de mourir, Alain Cocq veut relancer le débat houleux sur la fin de vie en France. Pour rappel, au contraire de certains pays comme la Belgique ou encore la Suisse, la loi française n’autorise pas le corps médical à provoquer la mort d’un patient. L’euthanasie est toujours interdite…

Il veut diffuser sa mort en vidéo

Pour inciter les pouvoirs publics à changer la loi sur l’euthanasie, l’homme a décidé d’arrêter de s’hydrater et de se nourrir à partir du vendredi 4 septembre. Il a souligné également qu’il diffusera en direct sur Facebook sa grève de la faim et sa mort…

Mais Facebook a des règles strictes concernant l’automutilisation et le suicide.

« Nous avons durci nos règlements en lien avec l’automutilation, de sorte à ne plus permettre les images explicites de personne s’infligeant des blessures, même si ces dernières cherchent de l’aide ou s’expriment pour parvenir à un rétablissement. Nous avons également étendu nos règlements pour bannir des contenus fictifs relatifs à l’automutilation ou au suicide tels que les mèmes ou illustrations, et le contenu mentionnant des méthodes ou des supports. »

C’est ce que nous pouvons lire sur la page Prévention suicide mise en ligne par le réseau social. Pour le moment, la page d’Alain Cocq est toujours disponible, mais pour combien de temps ? Compte tenu de la viralité de son histoire, Facebook prendra sans doute des mesures pour éviter que les abonnés du cinquantenaire puissent assister en direct à sa mort…

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *