Restez connecté avec nous

Geek

Google Analytics illégal d’après la CNIL ? Les meilleures alternatives

Google Analytics est de loin l’outil d’analyse le plus populaire du marché. Il vous permet d’étudier le trafic sur votre site internet et de recueillir des informations précieuses sur le comportement des utilisateurs. Sauf que voilà, c’est devenu illégal de l’utiliser. La raison ? Les données sont envoyées aux Etats-Unis. Il est temps pour vous de vous mettre en conformité en découvrant des alternatives…

Publié il y a

le

Récemment, l’autorité autrichienne de régulation des données a estimé que se servir du service américain Google Analytics constituait une violation du RGPD. D’autres pays commencent à suivre le mouvement. C’est le cas de la France avec la CNIL qui vient de mettre en demeure un éditeur de sites web.

Pour rappel, Google Analytics est placé sur votre appareil et suit ce que vous faites pendant votre visite. Ce suivi peut inclure les pages que vous lisez, le temps que vous passez sur le site Web et des informations sur votre appareil. Google attribue également à votre navigateur un numéro d’identification qui peut être associé à d’autres données. Cela enfreint très clairement le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne. Les données envoyées aux États-Unis ne sont pas correctement protégées contre l’accès potentiel des agences de renseignement américaines.

Si vous êtes webmaster, vous recherchez sans doute maintenant une solution pour vous mettre en conformité. On va donc aujourd’hui vous proposer d’autres services. Ils vous permettront de connaître vos audiences et savoir votre nombre de visites en toute légalité. C’est parti !

Matomo (Anciennement Piwik)

J’ai décidé de le mettre en haut de mon classement car il y a un plugin sur des CMS comme WordPress ou encore Prestashop. Autant dire qu’il est facile d’accès, même pour un néophyte. Matomo se décrit comme une « puissante plateforme d’analyse Web » qui vous permet de garder le contrôle sur vos données.

En effet, ce service disponible gratuitement sécurise les données de vos sites Web et de vos applications intranet.

Cet outil ne limite pas non plus à vous donner votre nombre de pages vues, de nombre d’utilisateurs, etc. Il s’intègre facilement à plus de 100 technologies.

En quoi il diffère de Google Analytics :

– Il utilise vos données pour le reporting et donne des rapports 100% précis, alors que Google Analytics effectue un échantillonnage des données, ce qui donne des hypothèses inexactes au fil du temps.

– Le service est conforme au RGPD, au CCPA et aux lois sur les cookies, respectant ainsi la vie privée des visiteurs de votre site. Au contraire, Google Analytics vous oblige à envoyer des cookies et à collecter les données des visiteurs du site.

– L’outil propose un auto-hébergement, ce qui vous donne de la flexibilité et le contrôle de vos données, alors que Google Analytics est hébergé à distance.

– Matomo permet l’intégration avec Google Search Console, Bing search console, et Yahoo search console, alors que Google Analytics limite les intégrations à Google Search Console.

Découvrir le service

Plausible

Plausible est un outil d’analyse web open-source qui permet aux startups, aux freelances et aux blogueurs de mesurer le trafic de leur site web grâce à un tableau de bord facile à utiliser. Cet outil utilise une seule page pour présenter des statistiques détaillées sur les sites Web en fonction de l’engagement des utilisateurs sur votre site. Le script Plausible fait moins de 1 ko, vous n’avez donc pas à craindre que votre site ralentisse lorsqu’il est ajouté.

La confidentialité des visiteurs de votre site est garantie, et les performances du site sont réalisées de manière anonyme, sans besoin de cookies ou de données personnelles. Plausible utilise une feuille de route publique pour les suggestions de fonctionnalités et une communauté active dans laquelle vous pouvez vous engager.

Ce qui le différencie de Google Analytics :

– C’est un outil facile à utiliser et ne nécessite aucune formation pour votre équipe, alors que Google Analytics est complexe et déroutant à utiliser.

– Le script de Plausible Analytics est léger (il n’affecte pas la vitesse du site), alors que Google Analytics est lourd et peut ralentir votre site.

– Il est conforme au GDPR et aux lois sur les cookies, respectant ainsi la vie privée des visiteurs de votre site. Au contraire, Google Analytics vous oblige à envoyer des cookies et à collecter les données des visiteurs du site.

– Plausible Analytics est open source, ce qui signifie que la base de code est disponible publiquement sur GitHub. Ca, c’est une raison suffisante pour l’essayer tout de suite…

L’outil offre également la propriété à 100% de vos données et des services d’auto-hébergement, alors que le service d’analyse de Google compromet vos données en les envoyant à des tiers.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur Plausible.io

Logiquement, avec ma liste, vous avez de quoi vous mettre en conformité maintenant.

La CNIL fait respecter le RGPD et le droit européen

L’organisme français de surveillance des données a jugé illégal et dangereux le transfert de données par Google Analytics, le service d’analyse Web de Google qui permet de suivre et de signaler le trafic sur les sites Web.

Il est maintenant possible que les régulateurs interdisent purement et simplement Google Analytics, en raison des inquiétudes suscitées par la surveillance des citoyens européens par les États-Unis.

Le jeudi 10 février, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a ordonné aux gestionnaires de sites web de se conformer au RGPD et de cesser d’utiliser Google Analytics si nécessaire, ou d’utiliser des outils qui n’impliquent pas de transfert de données en dehors de l’UE.

Les exploitants de sites web concernés, comme les éditeurs, ont un mois pour trouver une alternative.

Si la CNIL a pris une telle décision, c’est qu’elle a reçu plusieurs plaintes du Centre européen pour les droits numériques (NOYB) concernant le transfert de données de l’UE vers les États-Unis lors de visites de sites Web qui utilisent Google Analytics.

« Les transferts vers les États-Unis ne sont pas suffisamment encadrés », a déclaré la CNIL.

Google Analytics va t-il se mettre en conformité ?

Bien que Google ait adopté des mesures supplémentaires pour réglementer le transfert de données concernant la fonctionnalité de Google Analytics, l’organisme de surveillance français estime que cela n’est pas suffisant pour protéger pleinement les citoyens européens d’une éventuelle surveillance américaine.

L’entreprise américaine a par ailleurs demandé la conclusion d’un nouvel accord pour permettre le transfert de données entre l’UE et les États-Unis.

« L’idéal serait de parvenir à un cadre dans lequel les intérêts des personnes en matière de protection de la vie privée seraient adéquatement protégés tout en permettant aux entreprises d’utiliser des services précieux comme Google Analytics », a déclaré Pedram Tabibi.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.