Connect with us

Actualité

Coronavirus : Quel type de masque porter ?

En France et dans de nombreux pays de l’occident, le masque est désormais obligatoire. Mais lequel choisir ? Nous vous donnons des informations dans cet article…

Publié

le

Pixabay

Les masques peuvent-ils aider à ralentir la propagation du coronavirus (SRAS-CoV-2) qui provoque la COVID-19 ? Oui, les masques combinés à d’autres mesures préventives, telles que le lavage fréquent des mains et la distanciation sociale, contribuent à ralentir la propagation du virus.

Alors pourquoi les masques n’ont-ils pas été recommandés au début de la pandémie ? À l’époque, les experts ne savaient pas dans quelle mesure les personnes atteintes de COVID-19 pouvaient propager le virus. On ne savait pas non plus que certaines personnes avaient le virus mais ne présentaient aucun symptôme.

Les dernières découvertes ont conduit les groupes de santé publique à faire volte-face sur les masques. L’Organisation mondiale de la santé et les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) incluent désormais les masques dans leurs recommandations pour ralentir la propagation du virus.

Comment fonctionnent les différents types de masques ?

1) Les masques chirurgicaux

Appelé aussi masque médical, un masque chirurgical est un masque jetable qui protège le nez et la bouche du porteur contre le contact avec des gouttelettes et des éclaboussures qui peuvent contenir des germes. Un masque chirurgical filtre également les grosses particules présentes dans l’air. Les masques chirurgicaux peuvent protéger les autres en réduisant l’exposition à la salive et aux sécrétions respiratoires du porteur du masque. Il est facilement trouvable en France depuis quelques mois. Sa durée d’utilisation est de 3-4 heures

2) Masques FFP2

La plupart du temps, il est réservé aux soignants. Faut dire qu’il est très efficace. Il peut être utilisé pendant 8 heures et bloque au minimum 94 % des particules. Il a néanmoins un gros défaut. Il n’est pas du tout agréable à porter. Quand il est porté, il donne chaud et personnellement, j’ai un peu de mal à respirer avec. C’est cependant le masque le plus efficace avec les masques FFP3.

3) Masques N95

Un masque N95 offre une meilleure protection qu’un masque chirurgical car il peut filtrer les grosses et les petites particules lorsque le porteur inhale. Comme son nom l’indique, le masque est conçu pour bloquer 95% des très petites particules. Comme les masques chirurgicaux, les masques N95 sont conçus pour être jetables. Cependant, les chercheurs testent des moyens de désinfecter les masques N95 afin qu’ils puissent être réutilisés.

4) Masques en tissu

Un masque en tissu est destiné à piéger les gouttelettes qui sont libérées lorsque le porteur parle, tousse ou éternue. Demander à tout le monde de porter un masque en tissu peut contribuer à réduire la propagation du virus. Ces masques peuvent être fabriqués à partir de matériaux courants, tels que des draps ou des t-shirts. Les instructions pour les concevoir sont faciles à trouver en ligne. A noter que les masques en tissu doivent comporter plusieurs couches de tissu pour être un minimum efficace. Pensez bien à le laver ! Au niveau de la protection, ce masque est le moins bien…

Voici quelques conseils pour mettre et enlever un masque :

Lavez-vous ou désinfectez vos mains avant et après avoir mis et enlevé votre masque.
Placez votre masque sur votre bouche et votre nez.
Ne touchez pas votre masque lorsque vous le portez.
Si vous touchez accidentellement votre masque, lavez-vous ou désinfectez vos mains.
Retirez le masque sans toucher l’avant du masque ou votre visage.
Lavez-vous les mains immédiatement après avoir retiré votre masque.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *