Connect with us

Actualité

Coca-Cola chute en bourse à cause de Cristiano Ronaldo

La marque américaine Coca-Cola a perdu 4 milliards de dollars en valeur boursière après que Cristiano Ronaldo ait enlevé les bouteilles de Soda lors d’une conférence de presse.

Publié il y a

le

Coca Cristiano Ronaldo
Montage Megazine

Gros coup dur pour Coca-Cola. Cristiano Ronaldo a retiré deux bouteilles de Coca-Cola d’une conférence de presse de l’Euro 2021 lundi. Dans le même temps, le géant des boissons gazeuses et des snacks a perdu 4 milliards de dollars en valeur boursière.

Le capitaine portugais ne rigole pas avec la santé et il a clairement fait savoir ce qu’il pense de la boisson gazeuse. Le joueur de 36 ans a écarté de lui les bouteilles de Coca-Cola lors d’une conférence de presse à Budapest lundi, en prélude au match du groupe F de son pays contre la Hongrie. Un match qu’ils ont remporté sur le score de 3-0.

Ronaldo a ensuite brandi une bouteille d’eau avant de déclarer en portugais : « Agua ! », semblant ainsi encourager les gens à choisir de l’eau plutôt qu’un soda bourré de sucre.

Coca-Cola est l’un des sponsors officiels de l’Euro 2020. Le cours de l’action de la société a chuté de 56,10 dollars à 55,22 dollars presque immédiatement après le geste de Ronaldo, soit une baisse de 1,6 %. La valeur marchande de Coca-Cola est passée de 242 milliards de dollars à 238 milliards de dollars, soit une baisse de 4 milliards de dollars.

Il y a quelques jours, c’est Paul Pogba, le milieu des bleus qui a retiré lui une bouteille d’Heineken. Mais le geste n’a pas eu du tout la même incidence. Le retrait de la bouteille d’alcool n’a rien fait au géant de la bière. Au contraire, l’entreprise a une action qui grimpe en flèche depuis le déconfinement.

Vers une plainte de Coca-Cola et Heineken ?

Pour l’instant, aucune plainte à notre connaissance n’a été déposée contre les deux joueurs. Les deux marques le pourraient pourtant. Ces bouteilles n’ont pas été placées là par hasard et ces entreprises ont payé pour les faire apparaître à la TV.

Affaire à suivre…