Restez connecté avec nous

Santé

Chauffage cet hiver : Attention à l’intoxication au monoxyde de carbone !

En raison de l’utilisation d’appareils de chauffage, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent tout au long de l’hiver. Ce gaz particulièrement dangereux est responsable de milliers de personnes intoxiquées et d’une centaine de décès par an. Faites attention !

Publié il y a

le

Chauffage en feu (Megazine)

Un accident qui peut être facilement évité est l’intoxication au monoxyde de carbone.

Avec une centaine de décès par an, c’est la première cause d’intoxication accidentelle dans l’habitat en France.

Certes, vous allez me dire que ce n’est pas énorme sur 29,2 millions de ménages, mais ce qui est terrible, c’est qu’il est difficile de s’en apercevoir.

D’ailleurs, notez que d’après les dernières statistiques, 3 000 personnes en France s’intoxiquent à cause du monoxyde tous les ans.

Le monoxyde de carbone, également appelé « CO », est un gaz dangereux pour l’être humain

Si sa dangerosité est grande, c’est car il est presque impossible à détecter, n’a pas d’odeur et ne se voit pas.

Cependant, très vite, ce gaz est capable de pénétrer au fur et à mesure dans votre organisme par votre système respiratoire.

Cela peut par la suite entraîner une intoxication.

Les principaux symptômes chez l’homme sont les maux de tête, la fatigue, les nausées et les vomissements.

Dans le cas d’une intoxication qui n’est pas pris en charge rapidement, celle-ci peut vous envoyer directement à l’hôpital.

En effet, par an, une centaine de personnes finissent aux urgences et en meurent.

Par conséquent, il faut faire preuve de prudence.

Le « CO » est invisible et ne dégage aucune odeur

Le plus important est d’inspecter et de réparer fréquemment votre équipement de chauffage.

Sur la chaîne BFMTV, le commandant des sapeurs-pompiers, également responsable de la division Opérations du SDIS 67, précise :

« On distingue 2 types d’intoxications : les « chroniques », où les personnes présenteront typiquement des maux de tête, des vomissements et des vertiges ; et les intoxications aiguës, où les personnes peuvent perdre connaissance, voire tomber dans un coma pouvant entraîner le décès. »

Procurez-vous un détecteur de monoxyde de carbone !

Vous ne le savez peut-être pas, mais il existe des détecteurs de monoxyde de carbone, qui peuvent être installés dans la même pièce que les appareils à combustion de la maison.

Ils sont très pratiques et ne coutent pas grand chose.

Le meilleur emplacement se situe entre 1 et 3 mètres de la source.

Le prix de ces petits gadgets varie de 20 à 80 euros, mais ils sont étonnamment efficaces.

Vous pouvez en trouver dans des grandes enseignes tels que : Leroy Merlin, Cdiscount ou encore Castorama.

Il y en a aussi sur Amazon, mais je ne peux pas vous recommander cette plateforme.

Privilégiez plutôt les marques françaises qui ont l’avantage d’avoir des certifications européennes !

Il ne faut pas oublier que vous achetez quelque chose pour vous protéger vous et vos proches.

Vous n’aimeriez donc pas tomber sur un produit Amazon qui vient de Chine et qui n’a pas les mêmes règles de protection que nous.

Pour finir, afin de vous préserver de l’intoxication, n’oubliez pas d’ouvrir vos fenêtres pendant environ dix minutes chaque jour.

Pensez également à faire ramoner votre cheminée ou vos conduits de poêle deux fois par an.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.