Restez connecté avec nous

Ciné / TV

Aqababe : Une vidéo d’une agression qu’il a subi diffusée sur Twitter

C’était une journée difficile pour Aqababe ce dimanche 23 octobre. Une vidéo de son agression de 2019 a fuité sur Internet aujourd’hui. On pouvait reconnaître le visage de Maes, un célèbre rappeur français, sur l’une d’elles. On vous explique tout ça…

Publié il y a

le

Depuis quelques mois, on parle beaucoup d’Aqababe notamment dans l’affaire qui l’oppose à Jeremstar.

En effet, Aqababe a été condamné par la justice pour diffamation. Jeremstar expliquait dans le magazine Voici : « Aqababe, un internaute a fait de 2018 une année infernale pour moi. Il a lancé une campagne de cyberharcèlement qu’il a appelée « Jeremstar Gate ». Dans celle-ci il a multiplié les calomnies, les insultes et les accusations graves à mon encontre ».

Il explique également avoir vécu « un moment très difficile » qui l’a laissé traumatisé.

Après le verdict, Aqababe s’est excusé auprès de Jeremstar. « Je tiens également à m’excuser auprès de toutes les personnes que j’ai offensées, diffamées, insultées ou accusées de tous les maux de la terre », a-t-il écrit sur Instagram, avant de révéler sa volonté de « se reconstruire loin des scoops ».

Cependant, il a été contraint de parler ce dimanche 23 octobre, non pas à cause de ses frasques mais à cause de plusieurs vidéos qui ont fuité sur les médias sociaux. On y voit Aqababe à l’arrière d’une voiture avec Maes. Une troisième image montre l’influenceur recroquevillé, en larmes, effrayé, et demandant à une troisième personne d’arrêter après avoir été battu.

Une vidéo où Maes s’en prend à lui

Les vidéos ne datent pas d’hier et Aqababe a voulu rassurer sa communauté sur les réseaux sociaux : « Un policier vient d’arriver chez moi. Je vais bien, merci ! »

Selon le jeune homme, Dylan Thiry, un candidat de télé-réalité, possède ces séquences depuis des années. « Dylan aimait les montrer sur le plateau de la Villa des cœurs brisés », raconte le jeune homme.

Pour le moment, ni Maes ni Dylan Thiry n’ont réagi au scandale.