Restez connecté avec nous

Culture

Qui sont les pires dictateurs de l’histoire ?

Vous en connaissez forcement un dans cette liste notamment l’homme à la moustache, mais les autres ? Voici le top 10 !

Publié il y a

le

Charlie Chaplin dans The Great Dictator

Le concept de dictature ainsi que le recours à la force et la persécution systémique des opposants politiques pour rester au pouvoir remontent à l’ancienne civilisation romaine. Ce n’est donc pas nouveau…

Mais ce sont les dictateurs de l’histoire moderne qui ont le plus intenté aux droits humains. Malheureusement, certains des dictateurs les plus violents de l’histoire moderne détenaient le pouvoir il n’y a encore pas si longtemps. Certains sont mêmes encore vivants. Découvrez dans ce classement disponible ci-dessous les pires dictateurs de notre histoire !

1) Adolf Hitler (1889 – 1945)

L’homme à la moustache, connu pour sa folie meurtrière, a pris le pouvoir dans les années 1930 en Allemagne et a été responsable du plus grand génocide de l’histoire de l’humanité. Il a ordonné l’assassinat d’environ 11 millions de personnes, dont 6 millions de Juifs, et sa politique étrangère a provoqué la Seconde Guerre mondiale qui a fait entre 50 et 70 millions de morts. Hitler se suicida le 30 avril 1945 pour éviter d’être capturé par l’Armée rouge soviétique qui avançait vigoureusement sur Berlin.

2) Joseph Staline (1878 – 1953)

Le dirigeant soviétique d’origine géorgienne est arrivé au pouvoir après la mort de Lénine en 1924. Le futur allié des États-Unis et de la Grande-Bretagne contre l’Allemagne nazie était un paranoïaque qui a brutalement réprimé ses ennemis politiques ainsi que ses adversaires. Le nombre de victimes du régime stalinien varie, mais on estime qu’environ 14 à 20 millions de personnes sont mortes dans les camps de travaux forcés connus sous le nom de goulags. Dans les années 30, des millions de gens ont été déportés et exilés. C’est ce qui lui vaut cette deuxième position dans le classement…

3) Pol Pot (1925 – 1998)

Le chef des Khmers rouges et dictateur du Cambodge de 1975 à 1979 a été directement responsable de l’un des génocides les plus graves de l’histoire moderne. Pendant les quatre années qu’il a passées au pouvoir au Cambodge, environ un million de personnes sont mortes de faim, d’emprisonnement, de travail forcé et de meurtre. Il a été évincé en 1979 par les Vietnamiens, mais avec ses partisans khmers rouges, il a pu continuer ses atrocités dans la campagne thaïlandaise.

4) Idi Amin (1925 – 2003)

Le troisième Président de l’Ouganda est responsable d’environ 250 000 morts connus. C’est le résultat de son régime de terreur marqué par la torture, les exécutions extrajudiciaires, la corruption et les persécutions ethniques. Il a été au pouvoir de 1972 à 1979 lorsqu’il a fui le pays en raison de la défaite contre la Tanzanie qu’il avait attaquée un an auparavant. Il a trouvé refuge en Libye puis en Arabie Saoudite où il est mort en 2003.

5) Augusto Pinochet (1915 – 2006)

Le dictateur militaire qui est arrivé au pouvoir lors d’un coup d’État en 1973 a été au pouvoir au Chili pendant près de 20 ans au cours desquels il a brutalement réprimé ses opposants. Plus de 100 000 personnes ont été arrêtées au cours des trois premières années seulement. Pinochet a démissionné de son poste de président du Chili en 1990 après que les Chiliens eurent voté contre la continuité de sa présidence lors d’un plébiscite. Au début des années 2000, il a été jugé pour violation des droits de l’homme, mais le tribunal a jugé qu’il était mentalement inapte au procès.

6) François Duvalier (1907 – 1971)

Le dictateur haïtien, aussi connu sous le nom de Papa Doc, a gouverné le pays le plus pauvre des Amériques de 1957 à sa mort en 1971. Au cours de son règne de terreur, on estime qu’environ 30 000 Haïtiens ont été assassinés, tandis que des milliers d’autres, pour la plupart des agents des services de renseignement, ont fui le pays. Beaucoup le considèrent comme responsable de la situation actuelle en Haïti. Son fils Jean-Claude Duvalier lui succède et continue le règne de la terreur jusqu’en 1986, date à laquelle il s’exilera.

7) Francisco Franco (1892 – 1975)

Le dictateur espagnol a été au pouvoir à partir de 1939 lorsqu’il est devenu le vainqueur de la guerre civile espagnole jusqu’à sa mort en 1975. Son régime a été marqué par une répression sévère et une répression systématique des dissidents qui ont été envoyés dans des camps de concentration, condamnés à des peines de prison qui incluent souvent le travail forcé ou exécutés. Le régime franquiste est devenu plus libéral dans les années 1960 et 1970, mais l’Espagne n’est devenue un pays démocratique qu’après la mort de Franco.

8) Saddam Hussein (1937 – 2006)

On estime que le dictateur irakien arrivé au pouvoir en 1979 est responsable d’environ 500 000 à 1 million de morts, dont environ 70 000 à 300 000 Kurdes. Hussein a été évincé après l’invasion de la coalition dirigée par les États-Unis et le Royaume-Uni en 2003. En 2006, il a été reconnu coupable de 148 morts chiites au début des années 1980 et condamné à mort. Il a été exécuté par pendaison le 30 décembre 2006.

9) Charles Taylor (1948 – Encore en vie)

L’ancien Président du Libéria qui a été élu en 1997 (prétendument en terrorisant la population) a été accusé de violations flagrantes des droits de l’homme, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité lors de la guerre civile en Sierra Leone voisine ainsi qu’au Libéria pendant la seconde guerre civile qui a duré de 1999 à 2003. Il est actuellement jugé pour son implication dans la guerre civile en Sierra Leone par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

10) Mengistu Haile Mariam (1937 – Encore en vie)

Le dictateur éthiopien qui a joué un rôle clé dans le renversement de la monarchie est arrivé au pouvoir avec une junte militaire communiste connue sous le nom de Derg en 1974. À la fin des années 1970, il a lancé une violente campagne connue sous le nom de Terreur rouge éthiopienne, au cours de laquelle environ 500 000 personnes ont été tuées. En 1991, Mengistu a fui au Zimbabwe. Il a été reconnu coupable de génocide par contumace en 2006. Aujourd’hui, il vit au Zimbabwe.

1 participation

1 Commentaire

  1. Victor Valère

    7 janvier 2022 le 18 h 18 min

    Je suis dans une quête qui n’a peut-être aucun sens, mais, certaines questions s’immiscent et j’ai envie d’aller plus loin dans la compréhension des cerveaux de ces « dictateurs ». Que se passe t-il pour que ces individus deviennent des monstres ? Que le premier ne sache pas ce qui se passe dans sa tête, bon d’accord. Mais les suivants ? Ceux du 20ème siècle ? je vais donc ouvrir un dossier « Dictateurs » et partir en quête de cette histoire, car, pour moi, il s’agit d’une histoire.

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.