Se connecter avec nous

Santé

Les bénéfices et les dangers des compléments alimentaires

Si les compléments alimentaires ne peuvent pas remplacer une alimentation équilibrée, ils peuvent fournir des nutriments essentiels lorsqu’ils sont utilisés de manière responsable. Il faut tout de même faire attention à ne pas avoir une consommation excessive de certains d’entre eux…

Publié il y a

le

Pixabay

En France, de nombreuses personnes prennent des compléments alimentaires surtout en hiver et il est vrai qu’ils sont assez efficaces. En plus des vitamines, ils contiennent des minéraux, des acides aminés, des enzymes et de nombreux autres ingrédients utiles pour le corps humain.

Ils se présentent sous diverses formes. Il y a des comprimés, des gommes à mâcher, des boissons ou encore des barres énergétiques. Les suppléments les plus populaires contiennent de la vitamines D et B12 ainsi que des minéraux essentiels tels que le calcium et le fer.

Nombre d’entre eux sont sûrs et offrent des avantages considérables pour la santé. Cependant, certains présentent des risques, surtout en cas de surconsommation. Je vous explique tout !

Les avantages des suppléments en cas de carence

Normalement, vous devriez pouvoir obtenir tous les nutriments dont vous avez besoin grâce à une alimentation équilibrée. Cependant, si vous souffrez d’une maladie chronique, d’une diarrhée ou que vous mangez mal, il est fort probable que vous ayez des carences.

Dans la plupart des cas, un supplément fournira tous les micronutriments dont votre corps a besoin et vous permettra d’aller mieux. Ils sont généralement sûrs car ils ne contiennent que de petites quantités de chaque nutriment.

Mais à moins qu’une carence spécifique ne soit identifiée, un complément n’est généralement pas nécessaire si vous mangez et pratiquer une activité sportive régulièrement.

Les risques potentiels

Si la plupart des compléments alimentaires sont sans danger tant que vous suivez les instructions de la notice, de fortes doses de certains nutriments peuvent avoir des effets néfastes.

– La vitamine K peut réduire l’efficacité des anticoagulants comme le Coumadin (warfarine).

– La vitamine E peut augmenter l’action des anticoagulants, entraînant des ecchymoses et des saignements de nez.

– Le millepertuis peut accélérer la dégradation de nombreux médicaments, notamment les antidépresseurs et les pilules contraceptives, réduisant ainsi leur efficacité.

– La vitamine B6 (pyridoxine), quand elle est utilisée pendant des années à fortes doses, peut provoquer des lésions nerveuses. Elle peut également réduire l’efficacité du médicament anti-convulsions Dilantin (phénytoïne) et de la lévodopa (utilisée pour traiter la maladie de Parkinson).

– La vitamine A utilisée avec des traitements qui traitent l’acné tels que l’Accutane (isotrétinoïne) et le Soriatane (acitrétine) peut provoquer une toxicité de la vitamine A9.

– Les suppléments de fer et de calcium peuvent réduire jusqu’à 40 % l’efficacité des antibiotiques.

– La vitamine C peut provoquer des diarrhées lorsqu’elle est prise à des doses supérieures à celles que l’intestin peut absorber.

– Les suppléments de sélénium, de bore et de fer peuvent être toxiques s’ils sont pris en grandes quantités.

Prendre ces produits peut donc comporter des risques surtout si vous suivez un traitement médicamenteux. Il est donc important de demander l’avis de votre médecin. Ce professionnel de santé pourra par ailleurs vous prescrire une prise de sang. Vous saurez ainsi si vous avez des carences.

Ecrire une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *