Connect with us

Culture

Ce discours de Steve Jobs est le plus inspirant du monde

Devant les étudiants de Stanford, la prestigieuse université privée, Steve Jobs a fait des déclarations mémorables qui resteront à jamais dans les mémoires.

Publié il y a

le

INSPIRATION – En 2015, celui à qui nous devons la marque à la pomme avait fait un discours assez incroyable et poignant aux étudiants de l’Université américaine Stanford. Ils ne l’oublieront jamais et nous non plus d’ailleurs…

Steve Jobs est mort d’un cancer du foie il y a un peu plus de 7 ans maintenant et même si Apple et le monde de la technologie ont poursuivi leur route, la terre entière a été incroyablement triste de voir partir un tel génie. Il faut dire que dans sa carrière, ce visionnaire a su se réinventer constamment et rendre la technologie et l’informatique désirable.

Aujourd’hui, il est clair que son héritage perdure dans chaque produit Apple grâce à Tim Cooks et que ses discours d’autrefois n’ont pas perdu leur effet.

L’intervention motivante la plus culte

Tout au long de sa carrière, l’ancien boss de chez Apple a fait des discours motivants. Mais le plus marquant reste celui qu’il a fait devant les étudiants de Stanford en 2005. Dans le monde, son intervention a été vue des milliards de fois. A noter que l’auteur de la vidéo a bien pris soin de traduire en français les propos de cet ancien géant de la TECH.

La vidéo de l’intervention de Steve Jobs à l’université Stanford

Il est clair qu’il voulait que son histoire serve à inspirer des générations entières et à leur dire de poursuivre leurs objectifs et leurs rêves.

Steve Jobs a notamment déclaré : « Je ne savais pas ce je voulais faire de ma vie et aucune idée de la manière dont l’université allait m’aider à le découvrir. J’ai donc abandonné certains cours standards de mon cursus. C’était assez effrayant à l’époque, mais avec le recul, c’est l’une des meilleures décisions que j’ai prises. Dès que j’ai abandonné mes études, j’ai pu arrêter de suivre les cours obligatoires qui ne m’intéressaient pas et me concentrer sur des choses qui m’intéressaient vraiment. »

Un choix qui n’a pas été sans conséquence. Pendant des années, Steve a dû dormir à même le sol chez des amis et il se payait de la nourriture en recyclant des bouteilles de Coca-Cola.

Un cours de calligraphie qui lui a servi pour le Macintosh

A cette époque là, il suivait un cours dont tout le monde se foutait, à savoir la calligraphie. Ses proches se demandaient d’ailleurs ce que ça allait lui apporter dans la vie…

Quelques années plus tard, ils ont tous été surpris d’apprendre que Steve Jobs a utilisé cette compétence pour la conception du premier Macintosh.

« C’était le premier ordinateur avec une belle typographie », a-t-il dit aux étudiants. « Si je n’avais pas suivi ce cours, le Mac n’aurait jamais eu de polices de caractères. »

Dans son intervention, il nous raconte aussi sa deuxième vie, celle de son renvoi d’Apple alors qu’il venait de fêter ses 30 ans. Bien que se faire virer de sa propre boîte soit une expérience plutôt difficile à vivre pour le commun des mortels, Steve y a trouvé de bons côtés :

« C’était l’une des périodes les plus créatives de ma vie. »

Viré d’Apple, sa créativité a explosé avec la création des studios Pixar

Il n’a pas tord. Pendant ses cinq années d’absence, l’homme a fondé Pixar, une société d’animation à la pointe qui a lancé des dessins-animés très populaires comme : Toy Story, Monstres et compagnie ou encore Nemo.

« Je suis pratiquement sûr que rien de tout cela ne serait arrivé si je n’avais pas été viré d’Apple. »

On sait tous la suite. Une fois revenu dans l’entreprise qu’il a fondé, il créa l’iPhone et nous fera rentrer dans l’ère des téléphones connectés…

Enfin, au sujet de sa maladie, l’homme a déclaré :

« Ne perdez pas la foi. Je suis convaincu que la seule chose qui m’a fait tenir aussi longtemps avec ce cancer, c’est que j’aimais ce que je faisais. »

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *