Restez connecté avec nous

Actualité

TotalEnergies, complice de la Russie ? Le groupe français visé par une plainte

Les avions russes engagés dans la guerre en Ukraine auraient été alimentés par du carburant fabriqué par le groupe pétrolier français. Une plainte a été déposée par deux associations. Le groupe nie les faits. La justice devra par conséquent trancher…

Publié il y a

le

Deux associations s’intéressent de très près à TotalEnergies. Une plainte a été déposée contre le géant de l’énergie à Paris pour complicité de crimes de guerre.

Le carburant utilisé par les avions russes engagés dans le conflit en Ukraine aurait été fabriqué à partir d’un gisement géré par la société française en Russie. Selon l’AFP, le groupe français a dénoncé des affirmations « scandaleuses », « diffamatoires » et « infondées ».

La justice devra prendre une décision et nous faire connaître les résultats de son enquête…

Les deux ONG Darwin Climax Coalition et Razom we stand, qui sont basés en France et appellent à un embargo, ont déposé plainte ce jeudi.

Elles l’ont adressé au procureur national antiterroriste, seul compétent pour juger les crimes de guerre.

Pourquoi cette plainte contre TotalEnergies ?

Les plaignants affirment que TotalEnergies a « contribué à la capacité du gouvernement russe à commettre des crimes de guerre » en Ukraine en poursuivant l’exploitation du champ de Termokarstovoye après le début de l’invasion russe le 24 février.

Dans ce pays, où l’armée russe a lancé des frappes aériennes contre des civils, TotalEnergies aurait fourni au gouvernement russe les moyens nécessaires pour commettre des crimes de guerre.

Agnès Pannier-Runacher a déclaré ce vendredi matin sur LCI : « Aucune entreprise, quelle que soit sa taille, ne doit être exemptée de sanctions. » La justice fera son travail, selon le ministre de la Transition écologique, mais il serait inacceptable qu’une entreprise viole les sanctions et commette des crimes de guerre.

A retenir :

– Les gisements russes seraient exploités par le groupe français pour alimenter les avions de guerre envoyés par Moscou contre l’Ukraine.

– En poursuivant son activité après le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, TotalEnergies a « fourni au gouvernement russe les moyens de commettre des crimes de guerre » d’après les plaintes.