Restez connecté avec nous

Voyage

Quand partir en Islande pour voir les aurores boréales ?

L’Islande est incontestablement l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les aurores boréales. Mieux encore, le pays n’est pas très loin de chez nous en avion. C’est en effet à moins de 4 heures de Paris.

Publié il y a

le

L’Islande, il ne faut pas y partir n’importe comment et n’importe quand. Dans le cas contraire, vous risquez de passer à côté des splendides aurores qui viennent éclairer la pénombre.

Dans cet article, je vais vous fournir des informations.

Grâce à elles, vous saurez quelle est la période exacte où il faut s’y rendre pour avoir la chance de voir ce sublime spectacle dans le ciel.

Quelle est la meilleure période pour voir les aurores boréales en Islande ?

A la limite sud du cercle polaire, vous pouvez voir des aurores presque toutes les nuits (et à des températures plus chaudes que dans d’autres lieux d’observation en Scandinavie).

Entre les baignades dans les sources chaudes et les randonnées sur les glaciers, vous avez en effet de grandes chances d’assister à ce phénomène lumineux naturel lors de votre voyage en Islande.

Ceci-dit, il faut faire attention à la date de votre départ sans quoi vous risquez de passer à côté.

Ca serait vraiment bête puisque c’est l’un des trucs qui fait que cette petite île du Nord vaut vraiment le détour.

Retenez bien que la meilleure période pour voir les aurores boréales en Islande dépend de deux facteurs : la période de l’année et l’heure.

Les meilleurs mois sont entre octobre et mars. Le meilleur moment de la journée, c’est autour de minuit. La tranche horaire exacte est présente un peu plus bas…

Nous vous expliquons ici tout ce que vous devez savoir.

1) La saison des aurores boréales

Les aurores boréales sont beaucoup plus présentes dans le ciel étoilé entre octobre et mars.

Toutefois, cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas voir ces voiles colorées à d’autres moments de l’année. Vos chances sont simplement meilleures pendant cette période.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la plupart des circuits touristiques se déroulent pendant ces mois.

Vous l’avez compris, l’hiver est la saison idéale pour visiter l’Islande afin de voir les aurores boréales, grâce aux nuits plus longues de la saison.

Certaines régions bénéficient de 19 heures d’obscurité le jour le plus court de l’année, ce qui offre de nombreuses possibilités d’observer les aurores boréales.

Cependant, cela peut paraître assez effrayant de partir dans un endroit où vous ne voyez pas la lumière du jour. Mais vous n’avez pas trop le choix si vous partez pour ça…

Comme l’Islande bénéficie de longues heures de lumière pendant l’été, il est beaucoup plus difficile de voir des aurores pendant cette période de l’année.

2) Le meilleur moment de la journée pour les voir

Les aurores boréales apparaissent souvent pendant la partie la plus sombre de la nuit, de sorte que la plupart des observations ont lieu entre 23 heures et 2 heures du matin.

Vous pouvez passer la nuit à observer les étoiles, à l’affût de ce spectacle d’un autre monde.

Notez que l’un des trucs plaisants dans ce pays, c’est que certains hôtels proposent un service assez spécial.

En fait, il vous réveille et vous prévienne quand il y a des aurores boréales dans le ciel qui apparaissent au milieu de la nuit.

Il vous suffit juste de demander au gérant de l’hôtel ou à un employé de vous prévenir. C’est plutôt cool, non ? Pas besoin donc de veiller toute la nuit en attendant en vain qu’elles arrivent.

Une personne viendra vous réveiller pour vous alerter de leur présence. Pensez bien à demander d’être averti si ce n’est pas indiqué ! La plupart des hôteliers le font gentiment…

3) Petit conseil pour votre voyage

Pour finir ce guide, sachez que vous pouvez observer les aurores boréales depuis n’importe quel endroit en Islande, même depuis Reykjavík, la capitale.

Cependant, je dois vous dire que vous aurez plus de chance d’en voir en vous éloignant complètement des sources de pollution lumineuse (Eclairage des lampadaires, phares etc.).

En bref, elles seront bien présentes dans le ciel, mais la lumière artificielle rendra plus difficile la visibilité des couleurs.

C’est pourquoi et n’importe quel guide vous le dira, il est conseillé de quitter la ville pour se rendre dans des régions plus éloignées, où la pollution lumineuse est moindre.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.