Restez connecté avec nous

Actualité

Orpéa : Gros pactole pour l’ancien PDG qui a vendu ses actions avant « l’effondrement »

C’est pendant le mois de juillet qu’Yves Le Masne, ancien Président d’Orpéa a pris la décision de se séparer de milliers de titres avant la parution de l’enquête sur les EHPAD de son groupe. Cette vente intéresse grandement la justice puisqu’il pourrait s’agir d’un délit d’initié.

Publié il y a

le

L’information nous vient du Canard Enchainé. Celui qui était encore PDG du groupe il y a quelques jours a vendu pour 600 000 euros d’actions au début de l’été. La raison ? Il aurait su que le livre Les fossoyeurs, qui nous parle de l’enfer des EHPAD, visait directement Orpéa.

Yves Le Masne, ancien responsable du groupe aurait senti le vent tourner et aurait donc pris la décision de se débarrasser de pas mal d’actions Orpéa sur les marchés financiers. C’est ce qui est mentionné dans l’article du Canard Enchainé.

L’ancien PDG qui s’est fait évincer suite au scandale du traitement de nos ainés dans les EHPAD s’est donc enrichi après cette opération boursière. 

Il est beau le nouveau monde…

Un délit d’initié ?

Dans la publication du Canard Enchainé, nous apprenons concrètement qu’il y a eu une opération financière de Yves Le Masne lors du mois de juillet. C’est quasiment 6000 actions qui ont été vendues par l’homme d’affaire.

Jusque là rien d’anormal sauf que les journalistes du Canard révèlent aussi qu’il l’a fait en sachant qu’une enquête allait paraître. Il pourrait donc s’agir d’un délit initié, toujours selon le journal.

Pour rappel, le délit d’initié, c’est utiliser en bourse des informations sensibles et surtout inconnues des autres investisseurs.

Cependant, Philippe Charrier, le nouveau PDG d’Orpéa a déclaré que cette vente avait eu lieu dans les règles de l’art et que l’autorité de régularité du marché (AMF) avait été prévenu de cette opération.

En tout cas, c’est un très bon coup de la part de Yves le Masne car depuis la parution du livre, le groupe s’est pris une « dérouillée » en bourse.

Pour le moment, la justice n’a pas ouvert une enquête sur l’ancien PDG, mais les choses semblent quand même bouger au sujet des EHPAD. En effet, Jean Castex a annoncé une opération de contrôle du groupe pour savoir si il y a ou si il y a eu des disfonctionnements.

Le nouveau PDG d’Orpea s’explique sur BFMTV

Dans une interview, Philippe Charrier, le nouveau président-directeur général dément plusieurs informations présentes dans le livre. Il dit notamment qu’il n’y a pas de maltraitance au sein des EHPAD de son entreprise. Il mentionne également au sujet de la vente d’actions de son prédécesseur que cette affaire ne concerne pas le groupe, mais seulement l’ancien PDG.

Concrètement, circulez ! Il n’y a rien à voir…

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.