Connect with us

Actualité

Mais qui s’amuse à torturer et tuer des chevaux ?

Mais quand tout cela va-t-il s’arrêter ? La police française est toujours à la recherche des auteurs d’une série de mutilations d’animaux dans tout le pays ces dernières semaines.

Publié il y a

le

Les services de police qui enquêtent sur les nombreuses morts et mutilations de chevaux pensent que l’auteur pourrait appartenir à une secte satanique. Ils viennent de publier le portrait robot de l’un des suspects…

Plus de 30 cas de mutilations de chevaux ont été enregistrés en France depuis le début de l’année 2020, ont indiqué les forces de l’ordre. Dans un grand nombre de cas, les victimes ont eu l’oreille droite coupée. Mais cela semble être le seul lien. Le service central du renseignement territorial (SCRT) souligne une réelle volonté de nuire aux chevaux.

Nicolas Demajean, le propriétaire d’un refuge pour animaux en Bourgogne, a frôlé de près deux des tueurs d’animaux suspectés. Il a été blessé par un couteau lorsqu’il a affronté les deux hommes, qui avaient pénétré par effraction dans sa propriété et tué deux poneys et un cheval.

« Je ne sais pas pourquoi, mais ils sont venus ici pour tuer, c’est sûr. Il semble que ce soit une sorte de rituel. C’est un village très calme. Nous n’avons jamais imaginé une seule minute que cela se produirait ici », a déclaré Nicolas Demajean.

« Maintenant, nous devons trouver l’argent pour payer les factures du vétérinaire et essayer d’installer une meilleure sécurité et des caméras pour protéger les animaux. »

Des chevaux tués ou blessés dans toute la France

Le ou les responsables ne semblent pas avoir de limite géographique. Au début de ce mois, c’est dans le Jura qu’un cheval a été retrouvé par son propriétaire avec un œil arraché et un morceau d’os enlevé, rapporte l’Indépendant. L’animal a ensuite succombé à ses blessures. Dans un autre incident de ce type, c’est dans l’Est de la France qu’un poulain de 18 mois a été poignardé au cœur avant que plusieurs de ses parties du corps ne soient enlevées. Un grand nombre de régions sont touchés par ce ou ces mystérieux tueurs d’animaux…

Ce que l’on sait aujourd’hui, c’est qu’aucune viande n’a été prélevée sur la majorité des carcasses. La police cherche donc à savoir si les attaques barbares pourraient être liées à des rituels sataniques ou à une sorte de défi en ligne.

« Nous ne comprenons pas ce qui se cache derrière tout cela. Est-ce un rite satanique, une chasse au trophée macabre ou un défi sur internet ? » a déclaré une représentante de la Police Nationale.

Elle a appelé les éleveurs et centres équestres à faire preuve de vigilance…

Un autre porte-parole de la police de Paris a déclaré qu’il y avait eu dans le passé des actes similaires en France, en Belgique et en Allemagne entre 2014 et 2016. La police britannique a par ailleurs eu aussi ce genre de cas au début des années 2000.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *