Connect with us

Actualité

Les Corsaires de France s’attaquent à Sleepling Giants et au Wokisme

Les Sleepling Giants ont gagné les premières batailles contre les médias qu’ils estiment haineux, mais un nouveau groupe a fait son apparition pour les contrer. Il se nomme « Les corsaires de France » et entend bien peser dans la balance.

Publié il y a

le

En me rendant sur la plateforme Youtube ce matin, j’ai eu le droit à une publicité des Corsaires de France.

Celle-ci est un appel à « prendre les armes contre les GAFAM ». Je suis assez étonné que cette pub ait pu passer puisque que Google est clairement visé dans le spot publicitaire.

Mais au delà des mastodontes américaines du numérique, c’est surtout Les Sleeping Giants qui sont dans le viseur de ce nouveau groupe qui devrait faire parler de lui dans les mois qui arrivent.

Avant de vous parler des Corsaires de France, un petit rappel utile sur les Sleepling Giants…

Les Sleeping Giants, qu’est-ce que c’est ?

Ce groupe est apparu en France en 2017 et nous vient des Etats-Unis. C’est un collectif d’inconnus, dont on ne sait pas le nombre, qui milite contre le financement des discours de haine.

Pour cela, cette « association » utilise les réseaux sociaux et demande aux partenaires financiers de médias tels que Valeurs Actuelles et Cnews d’arrêter de collaborer avec eux.

Cela fonctionne puisque Nike, SFR et bien d’autres marques ont décidé de cesser toute collaboration avec le journal de Geoffroy Lejeune.

C’est plusieurs milliers, peut-être même des millions d’euros de chiffre d’affaire qui ont été perdus par Valeurs Actuelles.

Notez que le journal a déposé plainte contre Les Sleeping Giants.

En France, le boycott est illégal

Cette affaire judiciaire n’a pas encore été jugée, mais le procès sera particulièrement intéressant à suivre.

La raison principale, c’est que les marques qui ont écouté Les Sleeping Giants et ont arrêté de travailler avec le journal pourraient être condamnés, notamment pour discrimination.

En effet, dans le droit français, le boycott est considéré comme une discrimination.

« Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales (Entreprises, associations etc.) sur le fondement de ses opinions politiques »

Article 225-1 du code pénal à consulter sur LegiFrance.

Mais sachez que ce délit n’est pas reconnu par la Cour européenne des droits de l’homme qui, elle, met un point d’honneur à protéger la liberté d’expression.

Autant vous dire que ce procès sera sans doute très mouvementé et risque de durer pas mal d’années…

Les Corsaires de France passent à l’offensive

En attendant le résultat du procès, sachez qu’un collectif numérique s’est monté. Celui-ci se définit comme un groupe qui s’oppose massivement aux opérations de censure des Sleeping Giants. Sur le site, il y a la possibilité d’attaquer directement les Sleeping Giants via le réseau social Twitter.

Nous avons très peu d’informations sur les responsables du site, mais nous savons cependant que la plateforme est hébergée à l’étranger.

C’est une manière de se protéger d’une éventuelle censure et qui est beaucoup utilisée de nos jours.

Ce que nous savons aussi, c’est que le site est loin d’avoir été crée par des amateurs. On voit que le travail est particulièrement soigné.

En regardant le code source de la page, on voit également que les créateurs du site s’y connaissent.

On remarquera d’ailleurs qu’en se renseignant sur le thème WordPress et les plugins utilisés, on peut voir apparaître le logo « Progressif Media ». C’est une agence de communication et de marketing basée à Paris.

Aujourd’hui, ce nouveau collectif compte 3300 followers sur Twitter. Ce n’est pas énorme, mais ce chiffre devrait exploser dans les mois qui viennent puisque les publications des Corsaires de France sont partagées par des milliers d’internautes.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *