Restez connecté avec nous

Geek

Qui est le créateur de Spotify ? Fortune et histoire de Daniel Ek

Spotify reste de loin la plateforme la plus populaire au monde et le streaming est désormais la première source de revenus des artistes aux États-Unis. Avec des millions d’abonnés payants, la plateforme suédoise s’offre même le luxe de concurrencer le géant Apple. Retour sur le parcours de son créateur…

Publié il y a

le

Daniel Ek lors d'une présentation pour les investisseurs

C’est au tour de Daniel Ek, entrepreneur à succès à qui nous devons la plateforme musicale Spotify de faire l’objet d’un biopic sur Netflix. La mini série consacrée à ce milliardaire vaut le détour et je vous invite à la regarder. Les six épisodes nous racontent comment il a transformé son concept en succès. Vous y verrez toutes les coulisses de Spotify, principal concurrent du français Deezer.

Voici la bande-annonce !

Notez par ailleurs que si vous aimez les histoires des entrepreneurs qui ont fait succès dans la Tech et qui sont devenus milliardaire, vous ne devez pas passer à côté de Social Network qui raconte le succès de Facebook.

Le film est disponible également sur Netflix.

Ceci étant dit, aujourd’hui, nous allons vous parler de Daniel Ek. Ce suédois est devenu l’un des hommes les plus riches du monde grâce à sa plateforme musicale en streaming.

L’enfance et le parcours de Daniel Ek

Daniel Ek a vu le jour dans la ville de Stockholm en Suède, le 21 février 1983.

Le jeune homme a obtenu son premier ordinateur à l’âge de cinq ans pour jouer à des jeux vidéo.

Mais très vite, il a eu envie d’aller plus loin. Il a, par conséquent, commencé à apprendre à coder à l’âge de 7 ans.

C’est à l’âge de 13 ans qu’il se professionnalise.

Il commence donc à créer ses premiers sites web pour des clients depuis sa chambre.

Au départ, Il a commencé à facturer 100 $ ses prestations, puis 200 $, jusqu’à ce qu’il facture 5 000 $ pour chaque site Web qu’il développait.

En plus d’être un génie de l’informatique, comme vous pouvez le constater, c’était également un très bon commercial…

Par la suite, Daniel a demandé à ses camarades de classe de l’aider dans son projet au laboratoire informatique de l’école en échange de jeux vidéo afin de développer son entreprise.

Ses revenus ont fini par atteindre près de 50 000 dollars par mois.

Il avait 25 employés sous sa direction à l’âge à sa majorité.

C’est lorsque Daniel Ek a commencé à ramener chez lui tout un tas d’objets luxueux tels que des téléviseurs flambant neufs et à la pointe de la technologie que ses parents ont commencé à se dire que leur fils gagnait très bien sa vie.

Après avoir obtenu son diplôme IT-Gymnasiet (sv) dans la commune suédoise de Sundbyberg en 2002, il a suivi des études d’ingénieur à l’Institut royal de technologie KTH, avant d’abandonner pour se consacrer pleinement à ses activités.

Il faut savoir que l’ensemble des gens dans la TECH ont fait ça. Elon Musk pour ne citer que lui a fait exactement pareil.

Il a très vite mis fin à son parcours scolaire pour se consacrer pleinement à la création.

La création du géant Spotify en Suède

Martin Lorentzon, cofondateur de Tradedoubler, et Daniel Ek, ont lancé Spotify en 2006 à Stockholm, en Suède.

Pour la petite histoire, le nom de la société est une combinaison des mots anglais « spot » et « identify ».

C’est en février 2010 que le service a commencé à accepter les inscriptions.

Mais l’explosion de leur service a eu lieu lors de l’essor des smartphones.

Après le lancement de l’application mobile, le nombre d’inscriptions est monté en flèche, ce qui a contraint Spotify à mettre fin à la procédure d’inscription au service gratuit en septembre et à rétablir une politique d’invitation uniquement au Royaume-Uni.

Lorsque Spotify a fait ses débuts aux États-Unis en juillet 2011, il a proposé aux nouveaux clients une période d’essai gratuite de six mois, financée par la publicité et permettant d’écouter de la musique sans restriction.

En mars de l’année suivante, Spotify a définitivement supprimé toutes les restrictions sur le service gratuit, y compris celles concernant les appareils mobiles.

Dans une lettre ouverte adressée aux hommes politiques suédois en avril 2016, Ek et Lorentzon ont demandé que des mesures soient prises pour rendre Spotify compétitif.

Ils affirmaient que Spotify avait bien dû mal à attirer les meilleurs talents.

« Les politiciens doivent proposer une nouvelle législation afin d’être compétitifs dans une économie mondiale », ont déclaré Ek et Lorentzon.

Ils ont été écoutés et heureusement…

A ce jour, la société Spotify est côté en bourse et pèse des milliards de dollars.

Daniel Ek est maintenant « l’homme le plus puissant de la musique », selon le média américain Billboard.

Une incroyable réussite…

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.