Restez connecté avec nous

Actualité

13 Novembre 2015 : Ce jour où la France a vécu 8 attentats en 30 minutes

Jamais nous oublierons ce jour de novembre où il y a eu des scènes de guerre en plein Paris. « Sous le symbole de la sobriété, de la décence et du rappel », plusieurs cérémonies ont lieu dans la capitale. Des ministres du gouvernement Macron se rendront devant des plaques commémoratives, proches des lieux des attentats.

Publié il y a

le

Bien triste anniversaire que nous fêtons aujourd’hui…

Pour ne jamais oublier ce jour, des commémorations sont prévues.

En hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, dans lesquels 131 personnes ont perdu la vie et 350 ont été blessées, des commémorations sont organisées ce dimanche 13 novembre 2022 à Paris et à Saint-Denis.

Ces commémorations, qui débutent à Saint-Denis à 9 heures, verront la présence du Premier ministre Elisabeth Borne.

Que s’est-il passé en 2015 ?

En 2015, il y a 7 ans, trois commandos avec des armes lourdes ont mené huit frappes en moins de 33 minutes, faisant 130 morts dans la capitale française.

Un jour qui restera dans les mémoires…

Cette nuit là, l’horreur s’est abattue sur Paris et a marqué toute une génération.

Ce soir-là, en une trentaine de minutes seulement, il y a eu 8 assauts qui ont été exécutés par 3 commandos distincts dans différents lieux de la ville et de ses environs.

Le Stade de France a Saint Denis a fait partie des lieux visés

François Hollande, l’ancien président de la République était dans les gradins pour assister à la rencontre France Allemagne lorsque des explosions ont été entendues.

C’est ces premières déflagrations qui ont annoncé le début de plusieurs autres attentats en plein Paris.

Trente-neuf français sont tués à la mitrailleuse 5 minutes plus tard dans le 10ème arrondissements, au centre de Paris.

Cette tuerie a eu lieu dans de nombreux cafés et restaurants très fréquentés.

Les témoins sur place parlent de scène de guerre.

Du jamais vu aux pays de Molière…

Un troisième commando ira dans la salle de spectacle du Bataclan à 21 h 40 et tuera sans aucune pitié 90 spectateurs.

Après cette nuit interminable, on dénombrera au total 130 morts et des centaines de blessés.

Le 18 novembre, quelques jours plus tard, la police effectuera un raid dans une résidence de Saint-Denis. Abdelhamid Abaaoud, un membre très impliqué de Daesh originaire de Belgique, est tué au cours de l’opération.

L’enquête sur les attentats de Paris était centrée sur la Belgique, et plus particulièrement sur Bruxelles.

Des liens ont été établis entre la capitale belge et un certain nombre de suspects, dont le Français Salah Abdeslam.

Celui-ci a été arrêté le 18 mars 2016.

Il est actuellement en détention et purge une peine de réclusion criminelle à perpétuité.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.