Restez connecté avec nous

Polémique de l’affiche des JO : Pas de drapeau français et suppression de la croix

Lundi dernier a marqué un moment clé dans la préparation des JO de Paris 2024 avec la présentation de l’affiche officielle de cet événement mondial. Cette création, signée par l’artiste Ugo Gattoni, propose une vision artistique des monuments emblématiques de Paris, capturés dans un dessin expansif et détaillé. Cependant, malgré l’intention de célébrer l’esprit de Paris et son patrimoine architectural, l’œuvre n’a pas réussi à convaincre unanimement. En effet, l’absence notable de certains symboles significatifs a suscité de très vives réactions parmi le public et les hommes politiques.

Publié il y a

le

La révélation de l’affiche officielle des Jeux Olympiques de Paris 2024, survenue ce lundi, a rapidement enflammé le débat public, attirant les critiques de figures politiques de la droite et de l’extrême droite. On vous explique tout ça…

Ce visuel, destiné à symboliser l’unité et la diversité de la capitale française à l’occasion de cet événement sportif mondial, a été critiqué pour ne pas avoir inclus des éléments considérés par beaucoup comme fondamentaux à l’identité de Paris et de la France.

Pourquoi Ugo Gattoni a décidé de faire disparaître une croix et le drapeau français ?

Parmi les omissions pointées du doigt, la non-représentation de la croix du dôme des Invalides et du drapeau tricolore a particulièrement fait débat. Ces éléments, chargés d’histoire et de signification, sont perçus par une partie de la population comme essentiels à une représentation fidèle de l’esprit français. Mais ils n’y figurent pas…

C’est pour cette raison que l’œuvre du jeune artiste Ugo Gattoni ne séduit pas tout le monde et que son affiche se retrouve au cœur de la controverse depuis quelques jours.

Pour le drapeau français et la croix absente, l’auteur s’est exprimé chez nos confrères de BFMTV, offrant un éclairage sur sa démarche créative.

« À travers mon dessin des affiches officielles, je ne cherche pas à représenter les objets ou bâtiments de manière conforme. Je les évoque, tels qu’ils m’apparaissent à l’esprit et sans arrière-pensées », a-t-il expliqué.

Une affiche « Woke »

Les réactions ne se sont pas fait attendre, particulièrement sur le média social X, où les commentaires et surtout critiques ont afflué avec véhémence.

Marion Maréchal par exemple, figure de proue du parti Reconquête ! et candidate aux élections européennes, s’est exprimée avec scepticisme :

« Pourquoi avoir omis la croix du dôme des Invalides ? Pourquoi le drapeau français brille-t-il par son absence ? Quel est l’intérêt d’accueillir les Jeux Olympiques sur notre sol si c’est pour occulter notre identité ? »

Elle n’est pas la seule politique à avoir réagi avec consternation. Stéphane Le Rudulier, Eric Ciotti et bien d’autres personnalités de droite ont également critiqué cette affiche.

Cette polémique s’inscrit dans une série de controverses ayant émaillé les préparatifs des Jeux Olympiques de Paris 2024, mettant en lumière les tensions autour de la représentation nationale et de l’identité française dans le cadre de cet événement mondial.

Les critiques formulées par les personnalités de droite et d’extrême droite soulèvent des questions sur les choix artistiques et symboliques faits par les organisateurs, interrogeant la manière dont la France souhaite se présenter sur la scène internationale à travers cet événement sportif d’envergure.

Ouvrir l'espace de discussion

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *