Se connecter avec nous

Culture

Les escrocs les plus connus en France et dans le monde

Les professionnels de l’arnaque ont toujours fasciné, mais les connaissez-vous tous ? Je suis sur que non. Je vais donc vous les présenter dans cet article.

Publié il y a

le

Tout au long de l’histoire, il y a eu des escrocs de bas étage et d’autres qui ont inventé des systèmes ingénieux et machiavéliques pour se faire beaucoup d’argent en un rien de temps. Dans la liste suivante, nous allons vous présenter les plus grands arnaqueurs de l’histoire. Des personnages hors du commun dont certains ont fait vaciller le système financier…

Charles Ponzi

Vous en avez sans doute déjà entendu parler. C’est à lui que nous devons la fameuse et tristement célèbre pyramide de Ponzi. Charles Ponzi est italien, mais il a immigré aux Etats-Unis en 1903 afin de gagner un peu plus d’argent que dans son pays natal. L’homme ne voulait pas d’un travail honnête comme tout le monde et encore moins se tuer à la tâche avec un boulot sous payé. Il voulait devenir riche rapidement. Pour cela, il a utilisé un système pyramidal. Concrètement, cela consiste à rémunérer les investissements des clients par des fonds procurés par les nouveaux entrants. En gros, tant qu’il y a des nouveaux clients, les anciens qui font partis de la pyramide gagnent de l’argent. Sauf que voilà, à un moment, la pyramide finit toujours pas tomber quand il n’y a plus assez de nouveaux clients. Et quand les personnes veulent revoir la couleur de leur argent, c’est déjà trop tard…

C’est en 1920 que Carlo Ponzi a été arrêté par les forces de l’ordre et inculpé par 86 chefs d’accusation de fraude chez nos amis américains. Mais ça ne l’a pas du tout calmé…

En sortant de prison, l’escroc a continué ses magouilles, mais cette fois-ci en Italie, son pays de naissance. Il parvient notamment à arnaquer le Trésor public Italien. Sentant qu’il allait se faire arrêter, il a ensuite pris un billet d’avion pour le Brésil et s’y est installé. Mais à cause de différents problèmes de santé, il meurt pauvre dans un hôpital public de la capitale brésilienne le 18 janvier 1949.

Bien que décédé depuis pas mal de temps déjà, le nom de son arnaque est mondialement connu et de nombreux escrocs utilisent encore aujourd’hui sa méthode. En France, vous pouvez voir de nombreuses affaires qui éclatent avec l’utilisation de cette technique illégale. Recherchez juste  » Ponzi France » sur Google et vous tomberez sur des centaines de résultats.

Bernard Madoff

Dans les années 1960, cet homme a créé un fonds d’investissement qui a fonctionné pendant plus de 20 ans. Il a réalisé l’une des plus grandes escroqueries de l’histoire, en utilisant la méthode du « système pyramidal ». Cette affaire a fait la une de la presse car elle a éclaté pendant la crise financière et a mis en lumière les dérives du système. On estime que le montant arnaqué est proche de 500 millions de dollars, soit l’équivalent de la fortune du créateur de Microsoft Bill Gates. En 2009, il a été condamné à 150 ans de prison pour l’ensemble des faits qui lui étaient reprochés. Ce mercredi 14 avril, il vient tout juste de mourir à l’âge de 79 ans…

Victor Lustig

En 1925, il est devenu célèbre en vendant la Tour Eiffel. Il a eu cette idée saugrenue en lisant la presse. Dans un journal, il a appris que la dame de fer coûtait trop chère à entretenir et que le gouvernement de l’époque pensait à la vendre. Il a donc profité de cette info pour essayer de la vendre. Pour réussir son arnaque, il s’est fait passer pour un fonctionnaire du gouvernement français et il a rencontré des industriels et leur a indiqué que tout le métal de la tour devait être vendu. Ca a marché. Il a réussi à vendre l’icône parisienne et a pris un train pour Vienne avec une valise pleine d’argent. Après ce coup, Lusting a convaincu le mafieux Al Capone d’investir une grosse somme d’argent en bourse, mais a tout gardé pour lui. La fin de ses escroqueries arrive aux Etats-Unis où il a été arrêté pour contrefaçon et condamné à 20 ans de prison. Il écoulait des faux billets. Bon à savoir : En 1992, il a publié un livre contenant les 10 clés pour être un bon escroc.

Frank Abagnale

Cela s’est passé dans les années 1960 et a été repris dans le film « Arrête moi si tu peux » avec Leonardi Di Caprio. Il est disponible sur Netflix si vous ne l’avez pas encore vu.

Frank William Abagnale a commencé sa carrière d’escroc en émettant de faux chèques à partir de son propre compte à découvert. En cinq ans, il a eu huit identités différentes. L’une des plus mémorables est celle où il s’est fait passer pour un pilote de la compagnie aérienne PanAm Airlines. Il s’est aussi fait passer pour un pédiatre en Géorgie. Mieux encore, il s’est inventé un diplôme de droit à Harvard et a ainsi passé un examen du barreau pour obtenir un emploi au bureau du procureur des États-Unis en Louisiane. Un diplôme qu’il a obtenu. Aujourd’hui, il n’est plus du mauvais côté de la barrière. Il dirige une société spécialisée dans le conseil en matière de fraude financière et anime des conférences.

Gilbert Chikli

Provocateur de haut vol, il a joué avec la justice française pendant des années. Ce franco-israélien est né à Paris dans une famille pauvre. Il ne le restera pas très longtemps. Le début de ses arnaques a eu lieu en 2005. Il se fait passer pour un chef d’entreprise d’une grande société et appelle des cadres de cette même société pour leur demander de lui remettre de grosses sommes en liquide afin de lutter contre le terrorisme. Il s’est même fait passer pour Jean Yves le Drian, le ministre des affaires étrangères de l’époque. Pour cela, il s’est fait confectionner un masque à l’effigie de l’homme d’état français, puis il demandait de l’argent à ses victimes en visio. Toutes ses escroqueries lui permettront de dérober plusieurs millions d’euros. Arrêté une première fois par la justice française, il prendra la fuite en Israël.  Mais quelques années plus tard, il a pu être arrêté lorsqu’il s’est rendu en Ukraine. Ce pays accepte les extraditions au contraire de l’Etat hébreu. Il a donc tout de suite été transféré vers la France pour être jugé et le 11 mars 2020, Gilbert Chikli a été condamné à 11 ans de prison.

George C. Parker

L’histoire de George C. Parker ressemble à celle du vendeur de la Tour Eiffel. Il a réussi à vendre des bâtiments New-Yorkais à des touristes millionnaires. Selon le New York Times, il possédait la capacité de les convaincre et de vendre toutes sortes d’attractions dans la ville. Il a même vendu la statue de la Liberté à un homme d’affaires milliardaire. Il a été condamné à la prison à vie.

Christophe Rocancourt

L’escroc des stars, c’est le surnom que lui a donné la presse française. Il faut dire que ça lui va plutôt bien. Les premières arnaques de cet escroc commencent à Paris. Pour mener la belle vie, il arnaque des proches et utilise des chèques sans provision. Jusque là, c’est plutôt de l’amateurisme, mais il va vite devenir un professionnel de l’escroquerie.

C’est dans la fin des années 80 qui commence à prendre du galon. Il arrive à vendre à un homme un appartement qui appartient au père de sa conjointe de l’époque. Il l’a vendu pour 1 million de francs. Deux ans plus tard, il trafique de la fausse monnaie et se fait arrêter par la justice française. Il sera condamné à 2 ans de prison. Juste après sa sortie, il abusera d’une riche commerçante et arrivera à lui prendre 1 millions de francs. Craignant que la justice le rattrape, il décide de quitter la France et s’envole vers les Etats-Unis. C’est dans ce pays qu’il rencontrera des stars du cinéma et du showbiz. Il profitera d’eux pendant des années. Il finira encore une fois par se faire arrêter. De retour en France, il continuera ses actes délictueux. Aujourd’hui, il est visé par plusieurs enquêtes notamment une pour un vol de cocaïne à la Police judiciaire de Paris et une autre pour blanchiment. Vous allez donc encore entendre parler de lui dans les années qui viennent…

Ecrire une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *