Restez connecté avec nous

Allergique aux pollens ? Voici comment y faire face

En cette période de l’année, les concentrations de pollen de graminées sont en augmentation dans toute la France, présentant un niveau de risque d’allergie assez élevé. Actuellement, il n’y a que le Finistère qui présente un risque moyen. Comment y faire face ? De quelle façon diminuer les écoulements nasaux et la toux ? Voici quelques réponses.

Publié il y a

le

Femme qui se mouche dans un champ avec du pollen

Les allergies au pollen affectent 30 à 35 % des adultes et environ 20 % des enfants à partir de 9 ans. Selon les données des fédérations d’allergologues, la prévalence des allergies respiratoires a triplé en 30 ans. Pour les personnes sensibles au pollen de chêne, d’olivier ou de tilleul, vous serez malheureux d’apprendre que la saison des allergies n’est pas encore terminée. Elle vient tout juste de débuter donc il va falloir vous accrocher…

Face à cette situation, voici des conseils et astuces qui pourraient vous être utiles !

1. Réduisez votre exposition aux allergènes

Si vous le pouvez, restez à l’intérieur si le temps est sec et venteux. Le meilleur moment pour sortir est après une bonne pluie, qui aide à nettoyer l’air du pollen. Évitez les travaux de jardinage qui soulèvent les allergènes. Enlevez les vêtements que vous avez portés à l’extérieur et prenez une douche pour rincer le pollen de votre peau et de vos cheveux. Aussi, veillez bien à ne pas faire sécher votre linge à l’extérieur, le pollen peut s’accrocher aux draps et aux serviettes. Si il vous reste des masques, n’hésitez pas à en porter un ! Je sais, ce n’est pas forcément agréable, mais il vous protégera bien, notamment si vous travaillez en extérieur.

2. Utilisez un médicament sans ordonnance

Pas besoin d’aller chez le médecin sauf si vous souffrez trop évidemment. Plusieurs types de médicaments en vente libre peuvent aider à soulager les symptômes des allergies. Ils comprennent : les antihistaminiques oraux, les sprays nasaux à base de corticostéroïdes, le spray nasal à base de cromoglycate de sodium et les décongestionnants oraux.

Parlez-en à votre pharmacien !

De mon côté, je peux déjà vous conseiller de prendre une solution saline qui permet le rinçage de vos voies nasales. C’est un moyen rapide, peu coûteux et efficace pour soulager la congestion nasale. Le rinçage permet d’évacuer directement le mucus et les allergènes de votre nez. Des solutions salines peuvent être achetées prêtes à l’emploi ou sous forme de kits à ajouter à l’eau.

A noter aussi qu’il existe un certain nombre de remèdes naturels qui ont été utilisés pour traiter les symptômes de la rhinite allergique. Des extraits de la plante butterbur, de la spiruline (algue séchée) peuvent améliorer les symptômes. Ceci étant dit, rien de tout ça ne sera plus efficace qu’un produit acheté dans votre pharmacie. Il faut le savoir…

3. Que faire si l’allergie est grave ?

Pour de nombreuses personnes, éviter les allergènes et prendre des médicaments sans ordonnance suffit à soulager les symptômes. Mais si vos allergies saisonnières vous dérangent toujours, ne vous découragez pas. D’autres traitements sont disponibles. Si vous souffrez d’allergies saisonnières assez graves, votre médecin peut vous recommander de faire des tests cutanés ou sanguins pour déterminer exactement quels allergènes déclenchent vos symptômes. Ces tests peuvent aider à déterminer quelles mesures vous devez prendre pour éviter vos déclencheurs spécifiques et identifier les traitements susceptibles de vous convenir le mieux. Pour certaines personnes, les injections d’allergènes (immunothérapie) peuvent être une bonne option. Ce traitement, également connu sous le nom de désensibilisation, implique des injections régulières contenant de petites quantités des substances qui provoquent vos allergies. Avec le temps, ces injections réduisent la réaction du système immunitaire qui provoque les symptômes.

Vous savez tout !

Retenez que si vous êtes allergique au pollen, je vous recommande vivement de vous adresser à votre pharmacien, il saura parfaitement vous aiguiller sur le traitement le plus adapté. En plus, si vous le connaissez bien, il pourra vous conseiller selon vos antécédents médicaux.

Et encore une fois, dans le cas d’une allergie qui vous empêche de respirer ou qui provoque des symptômes assez lourds, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste !